La très grande sécurité offerte par "CodeKeeper" provient de l'application du principe dit "à clé une fois" qui avait fait ses preuves au cours de la Seconde guerre mondiale pour le chiffrement des messages officiels exigeant le plus haut degré de secret.

CodeKeeper génére une "clé une fois" pseudo-aléatoire de très grande longueur et toujours de la dimension du fichier à crypter.

La clé est utilisée une fois et une seule pour chaque fichier, elle est automatiquement renouvelée lors de tout nouveau chiffrement.

De ce fait, deux textes identiques transmis à la suite donneront deux cryptogrammes entièrement différents. De plus, un texte crypté dont la signification claire serait, par exemple, "demain", pourrait tout aussi bien signifier "ce soir" que "jamais" ou tout autre mot clair ou incohérent pour qui tenterait une cryptanalyse sans posséder les clés.

L'originalité de CodeKeeper réside également dans son extrême facilité d'emploi par du personnel non spécialisé sans formation préalable, la génération automatique des suites cryptologiques et la très grande vitesse des opérations de chiffrements et déchiffrements.

CodeKeeper peut, au choix, être utilisé en système de Cryptement Symétrique ou Asymétrique.

Dans le premier mode, le fichier est encodé avec un mot de passe fourni par l'utilisateur. Le destinataire du fichier encodé devra saisir le même mot de passe pour décoder le fichier. Ce mode suppose que la transmission du mot de passe se fasse par l'intermédiaire d'un canal protégé, et sûr.

Dans le second mode, le fichier est encodé comme dans le premier cas à la différence près que le mot de passe (généré aléatoirement par CodeKeeper/W) est introduit dans le fichier encodé, après avoir été préalablement chiffré par la clé publique RSA du destinataire. Ce mode implique la génération de clés privées et publiques de la part de chaque entité mais permet d'éviter la transmission du mot de passe, source principale des problèmes de sécurité lors d'échanges de données confidentielles.

Le système de Cryptage/Décryptage de CodeKeeper est aussi disponible sous forme de DLL exposant une API (Interface de programmation) (voir l'onglet Développeurs).


© CodeKeeper 2000